Raconte-moi Toi – Bolivie est le premier article de la série “Raconte-moi Toi” .

Nous avons interviewé une jeune femme bolivienne que nous avons rencontré lors de notre arrivée en Bolivie, à Santa Cruz de la Sierra. C’est via le site Internet Couchsurfing que nous sommes entrés en contact avec elle et que nous avons séjourné trois nuits avec elle et sa famille. Une première rencontre bolivienne très agréable pour nos premiers pas en Amérique du Sud.

L’interview a été réalisée le 29 Septembre 2017, la veille de notre départ de Santa Cruz.

    • Quel est votre prénom ?
      Mon nom est Laura Fernanda Contreias Cespedes

 

    • Quel est votre âge ?
      J’ai 26 ans.

 

    • A quel moment devient-on vieux ?
      Oula ! A 40 ans on commence à être fatigué, mais on dira plutôt que quelqu’un est vieux vers 65 ans, c’est le troisième âge.

 

    • Quel est votre métier ? Combien de temps l’exercez-vous par jour ?
      Je viens d’être diplômée en marketing et je fais ça depuis un mois. Je travaille en fonction des besoins de mon chef (Laura travaille dans la partie marketing d’un journal et les besoins ne sont pas quotidiens).

 

    • Comment se déroule une de vos journées types ?
      Si je devais décrire une journée type, je me lève le matin, je petit-déjeune et je pars au travail. Ou alors j’aide à la maison, comme par exemple à la cuisine (Laura vit dans une grande maison avec sa grand-mère et sa tante). Peut-être que j’aurais envie de sortir marcher. Le soir je rentre à la maison, ou je vais au cinéma ou voir des amis, ça dépend des occasions.

 

    • Que voudriez-vous faire quand vous serez grand ?
      J’aimerai avoir visité au moins trente pays ou aussi avoir des enfants, un ou deux seulement, pas quatre ou cinq comme ici (Laura a quatre sœurs), avoir une petite maison et en même temps avoir plusieurs boutiques dans différents lieux. Et avoir plus d’amis, beaucoup beaucoup d’amis !

 

    • Pourquoi avoir choisi un mode de vie plus respectueux de l’environnement ?
      Nous n’avons pas posé cette question à Laura, car elle n’est pas engagée dans un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

 

  • Qu’est-ce que vous aimez dans votre pays ?
    Ce que j’aime dans mon pays, tout ! La culture, la nourriture, les traditions aussi comme le Palo Encevado (un poteau de bois de 8 mètres est enduit de graisse. Les participants doivent l’escalader pour récupérer un cadeau accroché au sommet). La faune et la flore, car on a des fruits et des animaux qu’on ne voit pas dans d’autres pays, les montagnes et les rivières aussi.

    • Quels sont les plus gros clichés au sujet des habitants de votre pays ? (Ce qui est le plus représentatif)
      La Bolivie, c’est le cœur de l’Amérique du Sud. Les habitants ont un grand cœur et s’habilleraient comme les Incas.

 

    • Quel est votre plat préféré ?
      Le Pique-macho ! Ça vient du département de Cochabamba. Il y a des frites, du chorizo, de la viande, des oignons, des poivrons, des tomates, un peu d’ail, de l’œuf, de l’huile et un peu de fromage.

 

    • Quelle est votre passion ?
      Faire des rencontres, rencontrer des gens d’autres pays par exemple. Voyager et rencontrer la culture d’autres pays. J’ai aussi envie d’écrire un livre et d’enseigner.

 

    • Si vous aviez l’occasion de réaliser un rêve, quel serait-il ?
      J’aimerais pouvoir prendre soin de ma famille et leur donner une bonne mentalité.

 

    • A quoi ressemble une journée d’école ? (horaires, uniformes, habitudes, …)
      Il y a deux horaires scolaires, l’horaire du matin et celui de l’après-midi. Il existe une école privée et une école publique. Les deux horaires permettent aux enfants de suivre un horaire et d’aider leurs parents le reste du temps au besoin. Les enfants font des maths, de l’éducation physique, de la musique, des sciences, un petit peu d’anglais, des cours de grammaire et de conjugaison.

 

    • Quel conseil aimeriez-vous partager avec des enfants de 3 à 11 ans ?
      Etudier ! Terminer l’école pour découvrir quelle est votre passion. Ne pas écouter les gens qui vous disent que l’impossible existe, car rien n’est impossible. Faites ce que vous aimez.

 

  • Racontez-nous une blague s’il vous plaît !
    J’en ai une, mais c’est une courte. C’est un éléphant qui s’appelle Maïs. Un jour en se promenant, il rencontre un poulet et lui demande ce qu’il fait, alors le poulet lui répond : “je mange du maïs”.

 

C’était l’interview de Laura Cespedes à Santa Cruz De La Sierra en Bolivie.

Si l’article vous a plu, aimer et partager ! Si vous voulez en voir plus abonnez-vous !