Bienvenue sur notre troisième article de la série volontariat.

Petit rappel pour tout le monde, Yakoilabas a pour but de découvrir l’agroécologie, les constructions alternatives et les cultures du monde grâce à un voyage écologique, retrouvez ici le lien vers notre article « voyage et écologie, ça marche? », et des volontariats à travers 3 continents. Cliquez ici pour accéder au lien vers notre projet.

Ainsi nous allons vous en dire plus sur notre troisième et dernier volontariat en Argentine, à El Bolson dans la région de Rio Negro.

Nous avons été accueillis par Catalina et Juan, elle, professeure de chant et de musique, lui, moniteur de parapente. Ils sont autant argentin que ce qu’ils aiment la musique et le chant, il n’est donc pas rare d’entendre guitare, chant ou musique à tout moment de la journée. C’est d’ailleurs l’école de musique de Mendoza qui a réuni cette fille de Mar del Plata et ce garçon de San Carlos de Bariloche. Juan avait déjà commencé à bâtir sa maison dans la périphérie d’El Bolson, ville réputée pour ses fêtes artisanales, son agriculture biologique et ses nombreux chemins de randonnée.

La situation est assez particulière car Juan se remet d’une chute en parapente et ne peut pas bouger. Catalina a passé le mois dernier à s’occuper de lui et de toute la maison ; notre venue leur permettra de se reposer autant que d’avancer sur la maison avant les fêtes de fin d’année.

Le projet

Juan a acheté un terrain à l’aide de sa famille et à voulu bâtir en fonction des produits à proximité, à bas coût et selon ses envies. Quoi de mieux que le bois, la paille, l’argile et le sable qui se trouvent dans la vallée ?

La construction a débuté en 2011 et continue encore aujourd’hui, il faut dire que le duplex a vu sa surface doublée depuis le projet initial. Il y aura bientôt de quoi accueillir des invités avec les deux nouvelles chambres et une seconde salle de bain en cours de réalisation.

Les activités

C’est durant notre séjour de 14 jours que nous avons pu réaliser différentes activités avec eux comme :

  • Préparer et appliquer un mélange argile-paille qui sert d’isolant ;
  • Préparer et appliquer un enduit pour couvrir la couche d’isolant et qui permet d’aplanir ou de former les murs selon ses envies ;
  • Cuisiner, toujours autant un plaisir, et entretenir la maison ;
  • Apporter une aide en tout genre.

Ici, contrairement à chez Martina et Yohan, les matériaux nous sont délivrés par camionnette et il y a une bétonnière sur place pour mélanger les produits. Un simple pétrissage au pied supplémentaire créé une friction qui permet d’activer l’argile.

Hormis les journées de travaux, on recommande vivement aux volontaires de passer chez Juan et Catalina. Ils y trouveront un lieu cosy et un couple fort sympathique pour parler le castillan argentin, mais aussi s’imprégner du rythme argentin, comprenant siestes, matecitos (un petit mate – marche aussi pour le thé ou le café avec tecito ou cafecito) et musique ou chant.

Nous souhaitons à Juan et Catalina de pouvoir terminer leur maison et que la musique continue de vivre autour d’eux ! Et un bon rétablissement à Juan…

Juan et Catalina devant leur maison – Juan and Catalina in front of their house

La lecture de cet article vous a plu ? Commentez et partagez sur les réseaux sociaux
Vous en voulez plus ? Jetez un oeil à nos autres séries dessine moi et raconte moi toi.